Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Découverte savoureuse

24 Août 2014, 20:08pm

Publié par Parisianne

Découverte savoureuse
Découverte savoureuse

Quelle est donc cette fleur sur laquelle Dame Reinette veille attentivement ?

Découverte savoureuse

Que sont ces feuilles d'un vert tendre qui ne tarderont pas à régaler quelques gourmets ?

Découverte savoureuse
Découverte savoureuse
Découverte savoureuse

Certains d'entre vous auront peut-être reconnu le cresson.

Nous étions ce matin chaleureusement accueillis par Franck Bonvallet, cressiculteur de père en fils depuis près d'un siècle, à Bresles, dans l'Oise.

Franck avec enthousiasme nous a parlé de son métier, de son goût pour cet espace de liberté mais une liberté qui a un prix : celui de l'effort. "Tombé dans le cresson" dès le plus jeune âge, Franck a  très tôt suivi ses grands-parents et ses parents pour prêter main forte, mais comme souvent dans ces cas là, il n'a pas souhaité s'engager dans la filière cresson. 

C'est lorsqu'il s'est retrouvé chez Renault qu'il a mesuré combien sa petite ville et les cressonnières lui manquaient. Il est donc tout naturellement revenu travailler en famille et exploite seul aujourd'hui les cressonnières de ses ancêtres.

Le travail se fait sans mécanisation. Toute l'année, Franck veille sur ses fosses alimentées par des puits artésiens. Les graines sont récoltées et séchées afin d'être ressemées à la volée en mars et juillet. Pendant la germination, le niveau d'eau est bas afin que les racines puissent s'ancrer dans le sol, il sera progressivement remonté, il faudra deux mois environ avant la première récolte.

La qualité de l'eau est surveillée par les instances officielles.

Découverte savoureuse
Découverte savoureuse

En toute saison et par tous les temps, Franck Bonvallet entretient ses cressonnières et quand vient l'heure de la récolte, c'est encore à la main qu'il travaille pour constituer les bottes qu'il ira livrer chez un mandataire à Rungis.

En attendant de partir, le cresson est stocké dans des caisses immergées mais il n'y reste pas longtemps.

 

Découverte savoureuse
Découverte savoureuse
Le cresson est au frais dans l'eau même si le soleil y glisse quelques reflets

Le cresson est au frais dans l'eau même si le soleil y glisse quelques reflets

Entouré de silence, et de la vie qui foisonne dans ces espaces naturels, Franck est un passionné comme il fait bon en croiser.

Il vous dira que sa préférence va au cresson cru en salade arrosé de jus de viande, mais ce gourmet doit savoir agrémenter de nombreux plats, y compris de poisson, de cette plante au goût poivré.

En ce qui nous concerne, nous nous sommes régalés de bien des manières !

Un très grand merci à Franck de nous avoir fait découvrir son métier et son environnement dont il parle avec d'autant plus d'enthousiasme qu'il ne sont plus nombreux dans ce coin de Picardie à cultiver le cresson.

Souhaitons que ses enfants auront été piqués par ce goût de la liberté, et bravo à ces passionnés qui n'ont pas peur d'un travail difficile.

Découverte savoureuse

Voir les commentaires

Overblog et la publicité

19 Août 2014, 17:23pm

Publié par Parisianne

Les utilisateurs d'overblog le savent, les lecteurs l'auront remarqué, les blogs vont afficher des encarts publicitaires. Ce n'est pas un choix, cela nous est imposé.

De nombreux messages de colère ont été envoyés, je les comprends parfaitement. Bon nombre de ceux que je suivais sur overblog ont d'ailleurs migré vers d'autres plateformes.

Je n'en ferai rien pour le moment.

Vous me voyez désolée de vous imposer ces encarts bien malgré moi. Toutefois, depuis de très nombreuses années maintenant, Overblog nous offre une plateforme gratuite nous permettant de partager coups de coeurs et découvertes sans jamais rien nous demander en retour. 

Comme beaucoup, je n'aime pas la publicité invasive, et cela m'agace vraiment de me voir imposer des annonceurs n'ayant de surcroît aucun rapport avec les sujets de ce blog, je trouve cela tout à fait déplorable. Mais comment reprocher à Overblog de nous faire participer de cette manière là alors qu'ils nous offrent un service gratuit depuis si longtemps ? Je n'ai jamais été déçue par les services mis gracieusement à ma disposition, le design est plutôt plaisant et assez simple d'utilisation, même le changement imposé par la nouvelle version s'est fait à peu près sans douleur et chacune de mes questions posée à l'administration à reçu une réponse.

Il n'est donc pas question de déménager pour le moment. Si les publicités devenaient trop invasives ou si l'une d'entre elle me paraissait déplacée, dans ce cas seulement, j'aviserai.

Dans l'immédiat, aucun changement à intervenir donc !

Bonne rentrée à tous et au plaisir de vous lire.

Amicalement

Anne

Voir les commentaires

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres 5

18 Août 2014, 20:34pm

Publié par Parisianne

Jouons encore avec Pascal Perrat du blog Entre2lettres, ces exercices inédits d'écritures sont presque aussi amusants que les devoirs de vacances de notre enfance !

Je précise pour ceux qui se rendent sur le blog de Pascal Perrat que je ne mets pas toujours les jeux dans l'ordre dans lequel ils sont parus sur le blog, je participe en fonction de ma disponibilité et de mon inspiration donc parfois dans le désordre !

 

Dans ma famille, j'ai toujours été la plus petite. Celle qu'on oublie dans une poche ou un sac. 

Inventez la suite, en ne vous laissant pas éblouir par la première idée qui vous viendra à l'esprit

 

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres  5

Dans ma famille, j'ai toujours été la plus petite. Celle qu'on oublie dans une poche ou un sac, celle que l’on perd sans même y prêter attention.

J’avais fini par m’habituer au fond de la besace d’une élégante, lorsqu’un jour, un indélicat souhaitant y trouver quelque chose commença par secouer le contenu avant de retourner purement et simplement cet accessoire très féminin dans lequel régnait, je l’avoue, un joyeux bazar.

Ce geste ne fut pas sans déclencher l’ire de la propriétaire dont j’entends encore les cris d’horreur. Toujours est-il que je quittai alors mon refuge entre deux coutures pour rouler sur le pavé. J’ignorais totalement où j’avais atterri mais je fus prise d’un sentiment de liberté jusqu’alors inconnu.

J’étais certes à la rue, perdue mais libre. Cela ne dura pas, une petite main vive m’attrapa.

  • Maman, maman, regarde ! Je peux la jeter là avec les autres ?
  • D’accord mais fait un vœu d’abord !

C’est ainsi que je rejoignis le fond d’une fontaine où je trouvais une multitude d’autres pièces aussi petites que moi !

Voir les commentaires

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres 4

11 Août 2014, 20:24pm

Publié par Parisianne

Un nouvel exercice d'écriture proposé par Pascal Perrat du blog Entre2lettres,

 

Depuis que mon manuscrit s'est inscrit à un club de remise en forme, je ne le reconnais plus !

Lui qui s'empiffrait de...

Inventez la suite

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres  4

Depuis que mon manuscrit s'est inscrit à un club de remise en forme, je ne le reconnais plus !

Lui qui s'empiffrait d’encre bien baveuse –pour mieux se délecter d’une tendre caresse du buvard– il est maintenant rangé comme pour une revue militaire : pas un point ne dépasse, et il ne cherche même pas à se justifier !

Il aimait pourtant capturer les lecteurs avec ses effets de jambes et ne boudait pas son plaisir quand certains s’extasiaient devant ses envolées cursives. Aujourd’hui, mes échappées lyriques ne sont plus annoncées à grand renfort de lettrines et je me sens dépossédé.

Même ma plume fait la moue et refuse bien souvent de laisser couler cette sève qui nous unissait tous les trois.

Je n’aurais peut-être pas dû confier mes écrits à un ordinateur…

 

Voir les commentaires

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres 3

4 Août 2014, 17:36pm

Publié par Parisianne

Un très beau sujet pour cet Exercice inédit d'écriture créative. Il m'a fallu un peu de temps avant de participer mais j'avais très envie de le faire tant la poésie du sujet m'a charmée. Merci à Pascal Perrat du blog Entre2lettres pour son imagination qui pousse à la créativité.

Je ne sais pas comment font les autres participants que, pour la plupart, je ne connais pas, mais en ce qui me concerne, je fais ces exercices rapidement.

Même si parfois je lis le sujet et que je n'écris que longtemps après faute de temps, lorsque je m'y mets, je veille à ce que ce soit court et d'une écriture rapide. Cela n'exclut pas un travail sur le texte bien entendu, je ne livre pas un brouillon baclé mais je me donne cette obligation de concision comme contrainte supplémentaire parce que faire passer une émotion, quelle qu'elle soit, dans un texte court est un exercice qui m'intéresse par sa difficulté.

Bien sûr vous pourrez me dire que rien ne passe... dans ce cas, cent une fois sur le métier je remettrais mon ouvrage ! 

 

"Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d'eau
puis il était devenu dresseur de ruisseaux.
La vie suivait son cours, un jour, cependant..."

Imaginez une suite

 

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres  3

  Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d’eau puis il était devenu dresseur de ruisseaux.

 

La vie suivait son cours, un jour, cependant, un orage vint frapper à sa porte, déversant son flot bruyant et martelant les vitres sur un rythme endiablé. Une symphonie fantastique s’offrait à lui.

 

La montagne entière jouait le spectacle de sa vie, roulements de tambour et percussions en écho, il menait les éléments à la baguette.

 

Pas de pianissimo, le grand ensemble exaltait sa toute puissance, il exultait de joie, fendant l’air pour déchirer les masses sombres des nuages : flash sur la vie d’un poète de la nature, foudroyé dans un ruisseau par un tonnerre d’applaudissements de gouttes d’eau encore sauvages !

Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d’eau puis il était devenu dresseur de ruisseaux.

La vie suivait son cours, un jour, cependant, un orage vint frapper à sa porte, déversant son flot bruyant et martelant les vitres sur un rythme endiablé. Une symphonie fantastique s’offrait à lui.

La montagne entière jouait le spectacle de sa vie, roulements de tambour et percussions en écho, il menait les éléments à la baguette.

Pas de pianissimo, le grand ensemble exaltait sa toute puissance, il exultait de joie, fendant l’air pour déchirer les masses sombres des nuages : flash sur la vie d’un poète de la nature, foudroyé dans un ruisseau par un tonnerre d’applaudissements de gouttes d’eau encore sauvages !

Voir les commentaires