Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Dans les pas de Camille 2

11 Août 2017, 22:00pm

Publié par Parisianne

Hôtel de Valville

Hôtel de Valville

Poursuivons dans Nogent avant de rejoindre le but de notre balade, le musée Camille Claudel.

Ci-dessus, l'hôtel de Valville, qui a un temps abrité l'hôtel de ville ! cet hôtel particulier a été construit au XVIIIe siècle par Monsieur de Valville, receveur des taxes...

 

Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
La maison Claudel et l'extension du musée

La maison Claudel et l'extension du musée

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que j'étais impatiente de visiter le musée Camille Claudel. Il en était question depuis si longtemps de ce musée consacré à l'oeuvre de cette artiste longtemps ignorée.

J'ai eu la chance ces dernières années d'aller presque partout où elle a vécu, j'exclus les asiles dans lesquels elle a été internée, ils sortent de cette idée de "vécu" puisque non seulement elle y a terminé sa vie dans le plus grand dénuement mais en plus, à compter de son internement, Camille n'a plus jamais touché la moindre terre, caressé le moindre marbre. 

En 2011, suite à un concours de nouvelles sur le thème de la sculpture, j'ai eu le bonheur et l'émotion d'entrer dans sa maison de Villeneuve-sur-Fère et si les lieux étaient abandonnés (je n'y suis pas retournée depuis j'ignore donc si les projets ont pu aboutir) j'étais profondément touchée de voir ce Villeneuve dont il est si souvent question dans sa correspondance. J'ai eu également la chance de découvrir la Hottée du Diable, un site naturel dans lequel elle a incontestablement puisé certaines inspirations, situé non loin de Villeneuve. Et à Paris, le hasard m'a offert de pénétrer dans la cour de son dernier atelier (fermée au curieux en général) et même de résider à proximité d'un de ses premiers ateliers. 

Mon goût pour son oeuvre est né d'une rencontre avec sa Petite Châtelaine à l'occasion d'une exposition au musée Marmottan en 2006, il y a donc plus de dix ans. J'ai lu beaucoup, en particulier sa correspondance, j'ai suivi sa trace dans les différentes expositions de Paris à Roubaix en passant par Chamerolles, dans le Loiret.

Alors ce musée ouvert cette année en mars, forcément, je ne pouvais le manquer ! 

Si Camille est, oserais-je dire, le produit phare du musée, il n'y a pas que son oeuvre à admirer dans ces murs. Il se trouve, je vous le disais précédemment, que trois autres sculpteurs l'ont précédée à Nogent, tous trois célèbres de leur vivant et liés les uns aux autres par leur enseignement (Ramus à formé Boucher qui a lui-même été le premier professeur de Camille et celui qui lui a présenté Rodin).

Le parcours est donc articulé en différentes sections : la sculpture au temps de Camille Claudel, avec notamment les commandes publiques, et la sculpture dans les intérieurs bourgeois nous offrant de découvrir de nombreuses oeuvres de sculpteurs plus ou moins célèbres. 

 

 

Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2

La dernière section est consacrée à Camille elle-même dans la maison où elle a vécu avec sa famille avant de gagner Paris en 1881.

Pour ceux qui connaissent l'oeuvre de Camille, il n'y aura pas ou peu de surprises, elle a beaucoup détruit et nous connaissons tous son oeuvre mais qui se lasserait de l'admirer ?

Pas moi  !

Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2
Dans les pas de Camille 2

Voir les commentaires

Dans les pas de Camille 1

10 Août 2017, 17:44pm

Publié par Parisianne

Dans les pas de Camille 1

Traversée par la Seine, la ville de Nogent-sur-Seine, dans l'Aube, a non seulement servi de cadre à l'Education Sentimentale de Flaubert mais a également accueilli la famille Claudel de 1876 à 1879, permettant à Camille de rencontrer Alfred Boucher qui la présentera à Rodin.

Si la centrale nucléaire est bien présente dans le paysage, la ville est paisible et animée à la fois, la promenade estivale y est très agréable entre bords de Seine et ruelles bordées de maisons en pans de bois. 

La maison de la Turque

La maison de la Turque

Cette maison à pans de bois et meneaux a servi de cadre à l'Education Sentimentale, Flaubert écrit

" Ce lieu de perdition projetait dans tout l'arrondissement un éclat fantastique (...). Les fermières en tremblaient pour leur mari, les bourgeoises le redoutaient pour leur bonne, parce que la cuisinière de M. le sous Préfet y avait été surprise, et c'était bien entendu l'obsession secrète de tous les adolescents. "

Les Moulins Sassot enjambent la Seine

Les Moulins Sassot enjambent la Seine

Eglise Saint-Laurent

Eglise Saint-Laurent

L'église Saint-Laurent construite entre le XVe et le XVIe siècle a abrité le tombeau d'Héloïse et Abélard avant leur départ pour le Père Lachaise (et après un séjour à l'Abbaye de Paraclet dont nous parlerons plus tard).

L'église est ornée de sculptures des enfants (ou presque) du pays, Ramus (1805-1888), Paul Dubois (1829-1905) et Alfred Boucher (1850-1934)

Dans les pas de Camille 1Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
Dans les pas de Camille 1
L'orgue et buffet XVIe XVIIe

L'orgue et buffet XVIe XVIIe

Voir les commentaires