Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

James Holin, Bleu, saignant ou à point ?

4 Mai 2018, 08:10am

Publié par Parisianne

James Holin, Bleu, saignant ou à point ?

Vous connaissez James Holin, vous l'avez déjà croisé sur ces pages grâce à ses deux premiers romans, Sacré temps de chien et Un zéro avant la virgule.

Son dernier livre, Bleu, saignant ou à point ?, aux éditions polars en Nord vous rendra témoins de ces drôles de choses qui se passent au Touquet. Bien sûr, vous connaissez forcément cette station balnéaire du Pas-de-Calais qui est un lieu cher à mon coeur mais qui malheureusement se trouve maintenant (trop) souvent sous les feux des projecteurs !

 

 

- Au fait, je me présente, Dragoljub.
Michèle continua sa route.
- Enchantée.
- C'est d'origine bosniaque. Ca veut dire "chéri d'amour". Mais personne n'arrive à le prononcer. Vous pouvez m'appeler Drago. C'est plus simple. Et vous ?
Il avait un côté désarmant.
- Michèle.
- Pas très original.
Il avait un côté mufle aussi.
- Charmant.
- Moi, j'aurais voulu m'appeler Romain.
- Passionnant.
- Romain Gary est mon auteur préféré.
- C'est vrai ? s'exclama l'avocate.
Elle s'arrêta, se tourna vers lui.
- Moi, c'est Emile Ajar.
- Je ne connais pas dit, Drago.

Vous venez de faire connaissance avec deux des principaux protagonistes de l'histoire et d'en saisir le ton.

Michèle, la soixantaine jeune, est une avocate au bord du burn out, Drago, la jeunesse plus sérieuse qu'il n'y paraît est un futur dragueur professionnel plus Don Quichotte que Don Juan. Ils n'ont à priori rien en commun lorsque leurs routes se croisent presque par hasard. 

Michèle rejoint le Touquet pour voler au secours d'une de ses amies inquiète pour son père, et se rendre au chevet de son cousin mourant ; Drago y réside avec son petit frère, tous deux hébergés par leur tante qui tient un café restaurant, et se prépare avec passion au World Seduce Tour qui doit se tenir dans la station.

Sur fond de fantaisie badine, James Holin nous entraîne dans une sordide histoire de marchands de viandes à vous détourner du moindre steack. L'intrigue policière prend le pas sur la frivolité tout en gardant un ton empreint d'humour cinglant pour ne pas dire sanglant. 

Au fil de ces romans, James Holin a pris une maturité d'écriture et ses personnages, s'ils flirtent parfois volontairement avec le cliché, se sont étoffés. La noirceur des magnats de la viande qui pourraient très bien faire la une de nos journaux demain matin (jusqu'à un certain point j'espère, sinon je vais désespérément cultiver mon jardin et devenir végétarienne), le ridicule des rugbymen danseurs, les déménageurs fluets et tant d'autres assaisonnent le texte sans faire oublier que James écrit un polar et que c'est lui qui tire les ficelles dans lesquelles il nous prend.

Une lecture entre sourire et dégoût (je parle là de la viande crue bien sûr, moi je la préfère cuite) à déconseiller aux âmes sensibles peut-être mais à mettre entre les mains des amateurs de polar aux personnages un tantinet déjantés. Pour ce qui est du couple glamour, toute ressemblance... est totalement fortuite bien sûr ! 

Voir les commentaires