Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Une année en livres et quelques Goncourt

25 Juillet 2022, 09:00am

Publié par Parisianne

Une année en livres et quelques Goncourt

Chaque fois qu’il faisait mérienne, c’était la même chose… Est-ce qu’il ne pourrait donc plus jamais se défendre de ses rêves ? Est-ce qu’il ne pourrait plus jamais dormir d’un bon sommeil d’homme tranquille et las ?

Ernest Pérochon, Nêne

Que serait une année de lecture sans quelques Goncourt ? Vous vous souvenez de ma quête, il ne me manque plus que 17 livres pour achever ma collection, mais je n'ai pas eu beaucoup le loisir de chercher ces derniers mois. Les années manquantes étant bien entendu les plus anciennes, ce sont également les plus difficiles à trouver et, dans la mesure du possible, je préfère avoir affaire aux bouquinistes en chair et en os plutôt qu'à des ventes en ligne, ces dernières offrant leur lot de surprises, pas toujours plaisantes.

Ma dernière aventure avec un bouquiniste sur un site réservé à la vente de livres anciens, un exemplaire du Goncourt 1920 vendu pour broché propre et édité l'année du prix, or il s'agit d'un livre relié abîmé, édité postérieurement. Ce n'est pas la fin du monde, je vous l'accorde, mais j'aime pouvoir faire confiance. Mon message de constat agacé est bien sûr resté sans réponse. Là encore, ce n'est pas correct, d'autant que je ne réclamai ni remboursement ni rien et que j'ai pris le livre tel quel, les exemplaires de ce Goncourt dans une édition ancienne ne sont pas aisés à trouver, la somme déboursée dérisoire n'exclut pas le respect de l'acheteur.

Une année en livres et quelques GoncourtUne année en livres et quelques GoncourtUne année en livres et quelques Goncourt

J'ai appris que l'existence est dominée par les malentendus, qu'ils en sont le poison essentiel.

Lucien Bodard, Anne-Marie

Trois Goncourt, donc, trois époques aussi !

1920, Nêne de Ernest Pérochon, un roman au parler désuet, une histoire de cœurs simples, pleins de générosité et de bonté, qui poussés à l'extrême peuvent commettre des actes irréparables. Vous noterez l'édition récente sur la photo, trouvée chez un bouquiniste avant l'édition plus ancienne.

1981, Anne-Marie de Lucien Bodard, changement de monde pour ce roman qui nous entraîne de la Chine à Paris dans un monde d'apparences et de faux-semblants, un monde dans lequel Anne-Marie brille au point de consumer son jeune fils. Un roman très fort sur l'amour filial sacrifié aux mondanités, une écriture magnifique.

2021,  La plus secrète mémoire des hommes, de Mohamed Mbougard Sarr. Celui-ci, le dernier, vous en avez forcément entendu parler. Un livre brillant, magistralement écrit par ce si jeune auteur qui part de la quête d'un écrivain sénégalais qui connaît un immense succès en 1938 avant d'être démoli par la critique. Le livre explore le rapport à la littérature, le rapport à la France et à l'Afrique, particulièrement le Sénégal, dans un roman foisonnant, à la fois poétique et violent. Un grand moment de littérature.

La vie n'est rien d'autre que le trait d'union du mot peut-être. Je tente de marcher sur ce mince tiret. Tant pis s'il cède sous mon poids : je verrai alors ce qui vit ou est crevé en dessous.

Mohamed Mbougard Sarr, La plus secrète mémoire des hommes

Commenter cet article
Q
T'en manque-t-il encore beaucoup ?
Répondre
E
Belle collection ! Je lis beaucoup mais la plupart des Goncourt m'ont déçue. Bises
Répondre
P
Bonsoir Brigitte, il y a de tout effectivement dans les Goncourt, je me régale des plus anciens. Bises
G
L'été durant cette période des vacances, la lecture est un moment de détente et de rêve ! Passe une bonne et agréable semaine . Cordiales amitiés & à +
Répondre
P
Bonsoir Gabray, la lecture m'accompagne en permanence, ça permet de s'échapper du quotidien, d'oublier les désagréments du métro et de rencontrer toutes sortes de personnages ! A bientôt<br /> Amicalement<br /> Anne
E
des livres à découvrir ? Le parler désuet ...me fait un p'tit clin d'oeil !
Répondre
P
J'adore les parlers désuets et avec les Goncourt les plus anciens je me régale. Il y a même eu en 1979 un prix décerné à un roman en vieux français du Québec, Pélagie la Charrette de Antonine Maillet, un petit bijou mais un peu difficile à lire, il faut bien l'avouer ! <br /> Il y a bien d'autres livres à découvrir, ceux-là ne sont peut-être pas ceux que je conseillerais en premier. Grosses bises
E
Jolie présentation, délicate, fine.<br /> Je n'ai lu que le Goncourt 1981 et je n'en ai que peu de souvenirs... Le dernier me tente bien.<br /> Bonnes lectures à toi.
Répondre
P
Le dernier nécessite une certaine disponibilité d'esprit, il est superbe mais un peu dur je trouve.