Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Mady Mesplé, une voix s'est tue

1 Juin 2020, 19:22pm

Publié par Parisianne

Mady Mesplé, une voix s'est tue

Vous avez sans doute entendu hier l'annonce de la disparition de Mady Mesplé, cantatrice bien connue qui a démarré comme pianiste avant de se tourner vers le chant.

C'est le regretté Jean Périsson qui m'a appris à l'écouter. Je vous parlerai un jour de Jean et de Carmen en chinois. Mais écoutez d'abord Mady Mesplé, ici avec Danielle Millet, dans ce superbe Viens Malika, extrait de Lakmé de Léo Delibes. Je vous ai fait écouter cette version plus moderne avec les jeunes Sabine Devieilhe et Marianne Crebassa, il y a peu, ici 

Pour moi, Mady Mesplé est aussi très largement associée à L'Enfant et les sortilèges, de Ravel, sur un texte de Colette. J'ai eu la chance de le voir et écouter avec les commentaires de Jean Périsson, chef d'orchestre, dans une archive de l'ORchestre National de l'ORTF.

Commenter cet article
M
Bonjour Anne,<br /> <br /> Oui, j'ai appris la nouvelle. Cela m'a fiat quelque chose. Je l'aimais beaucoup. Avec elle, c'est un peu de mon enfance qui disparait. Quelle voix! Et quel charme aussi!<br /> Bises
Répondre
N
oh zut alors !!! quelle tristesse, elle a bercé mon enfance... sa voix était comme un ruisseau qui coule, c'était le bonheur...je n'en reviens toujours pas... on s'associe à la douleur de sa famille<br /> RIP MADY ta voix va enchanter les anges..
Répondre
P
Oui, une bien triste disparition. J'aime beaucoup l'idée du concert pour les anges ! Merci de votre visite et abonnement au blog.<br /> Amicalement<br /> Anne
I
Vous m'apprenez cette triste nouvelle.Merci pour le lien que j'ai écouté avec respect et je me suis souvenu (pas Jean-Marc !) combien j'ai pu me casser la voix et chanter de tout mon coeur, mais ce n'était pas un bonheur pour les oreilles de ceux qui m'entouraient, l'air de la poupée Olympia dans les contes d' hoffmann de Jaques Offenbach.(https://youtu.be/yzSVU1t0J9Q) Dans les années 60 elle était aussi populaire que Callas et semblait si gentille. Je suis touchée par toutes ces disparitions. Mais quels plaisir de les voir, de les lire ou de les entendre encore.
Répondre