Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues

25 Juin 2020, 15:14pm

Publié par Parisianne

1925 - Autoportrait

1925 - Autoportrait

Giacometti, comme beaucoup d'artistes, a détruit de nombreuses œuvres de sa première période, notamment celles réalisées à son arrivée à Paris alors qu'il suivait les cours d'Antoine Bourdelle à l'Académie de la Grande Chaumière.

Cet Autoportrait de 1925 fait partie des œuvres qui ont échappé à la destruction grâce à une acquisition rapide.

L'Oiseau silence 1933

L'Oiseau silence 1933

L'Oiseau silence a été créée lors de la période surréaliste de l'artiste, il s'agit d'un assemblage bois et plâtre exposé lors du 6e salon des Surindépendants.

Cette oeuvre stockée chez Max Ernst subira des avaries accidentelles et finira par disparaître.

Mannequin et Femme qui marche

Mannequin et Femme qui marche

Mannequin que nous voyons au premier plan de la photo ci-dessus, disparaîtra pour devenir Femme qui marche, que vous verrez mieux sur les photos suivantes.

Voici donc la troisième illustration de ce que sont les œuvres dites disparues.

Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparuesAlberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues
Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparuesAlberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues

On peut comparer le monde à un bloc de cristal aux facettes innombrables. Selon sa structure et sa position, chacun de nous voit certaines facettes. Tout ce qui peut nous passionner, c'est de découvrir un nouveau tranchant, un nouvel espace.

Alberto Giacometti

Lorsque Giacometti arrive à Paris en 1922, le cubisme n'est plus un mouvement en vogue même s'il connaît encore un certain succès auprès des collectionneurs. Giacometti estime que "tout le monde devait toucher au cubisme", il travaille donc lui-même dans ce sens. La plupart de ces œuvres ont disparu, encore jeune et méconnu, les œuvres de Giacometti ne rencontrent pas nécessairement le succès et se perdent où sont détériorées sans avoir eu le temps d'être moulées en plâtre, pour ce qui est des terres. 

Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues
Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues

Vous vous interrogez bien sûr, comme moi, sur le titre de l'exposition. Comment peut-on exposer des œuvres disparues ?

Comme vous l'avez vu, les causes des disparitions sont multiples. Si quelques rares pièces ont pu être retrouvées, d'autres sont des reconstitutions rendues possibles par les nombreux documents, photos, dessins, articles de presse qui ont permis aux spécialistes de les reconstituer.

Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues
Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues

Pour finir, ci-dessus la reconstitution de l'atelier de Giacometti aujourd'hui visible à l'entrée de la fondation. Annette Giacometti a veillé à ce que l'atelier de son époux soit intégralement récupéré, jusqu'aux murs sur lesquels il crayonnait et reconstitué afin d'être visible du plus grand nombre. On voit ici les œuvres sur lesquelles il travaillait avant sa mort en 1966, la plupart trop fragiles pour être déplacées ne bougeront donc pas. 

Alberto Giacometti, A la recherche des oeuvres disparues

Et l'aventure, la grande aventure, c'est de voir surgir quelque chose d'inconnu chaque jour, dans le même visage.

Alberto Giacometti

Commenter cet article
Q
Tu m'as fait découvrir ces oeuvres disparues, merci, Anne.<br /> Très belle présentation.<br /> Passe une douce journée, je t'embrasse de loin... :)
Répondre