Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Curiosité

5 Juillet 2019, 08:34am

Publié par Parisianne

Lucien Fontanarosa - Pichet en étain 1948 - Musée des Années 30 Boulogne Billancourt

Lucien Fontanarosa - Pichet en étain 1948 - Musée des Années 30 Boulogne Billancourt

Je vous parlais dernièrement de la Cité des Fleurs où ont vécu le peintre Lucien Fontanarosa (1912-1975) et son épouse, Annette Faive (1911-1988) avec leurs enfants musiciens. Une de mes amies a bien connu ce couple d'artistes, c'est par elle que j'ai appris à regarder leur travail, je connaissais ce nom par leur fils Patrice Fontanarosa, violoniste que je vous invite à écouter en fin de cet article.

Pour en savoir plus sur Lucien Fontanarosa et les siens, n'hésitez pas à aller sur le site dédié en suivant le lien ici 

Je ne vous parlerai que de Lucien, artiste peintre, vous pouvez voir un de ses tableaux en ouverture de cet article, peut-être pas le plus représentatif de son travail c'est pour cela qu'il faut aller faire un tour sur le site ! Le Pichet d'étain est exposé au musée des Années 30 à Boulogne.

Lucien Fontanarosa a été Premier Grand Prix de Rome en 1936, il a reçu de nombreux autres prix, exposé dans de nombreuses galeries et reçu bien des honneurs. Mais ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus, pour les détails vous avez le site.

Il faudra que je fasse quelques recherches complémentaires,  j'ai lu également que cet artiste avait illustré de nombreux ouvrages littéraires, comme Les Hauts de Hurlevent, Terre des Hommes et Germinal pour n'en citer que trois. Peut-être avez-vous sans le savoir dans votre bibliothèque quelques trésors de livres illustrés. Vous n'êtes pas sans savoir que nombreux sont les artistes à avoir illustré des livres. 

Alors peut-être que ce nom Lucien Fontanarosa, ne vous évoque rien, et pourtant, vous avez tous eu entre les mains certaines de ses oeuvres puisqu'il est le dessinateur des billets de banque à l'effigie de Berlioz (10F), Quentin de La Tour (50F), Delacroix (100F) et Pascal (500F) commandés par la Banque de France.

Alors, vous voyez que vous le connaissez bien ! Je ne vais pas entrer dans de trop nombreux détails mais voyez ci-dessous un petit descriptif de chacun de ces billets, merci Wikipédia !

Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia
Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia

Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia

Commençons par Berlioz, émis de 1974 à 1980, gravé par Jacques Jubert et Henri Renaud.

Au recto, à droite, est représenté le portrait d'Hector Berlioz d'après l’œuvre d'Émile Signol peinte en 1832, en train de diriger un orchestre dans la chapelle des Invalides, à Paris, à l'occasion de la première exécution de son Requiem.

Au verso, à gauche, le même portrait de Berlioz, représenté devant les bâtiments de la Villa Médicis à Rome. On voit en arrière-plan le Château Saint-Ange et la Basilique Saint-Pierre de Rome.

Le filigrane représente le profil de Berlioz.

 

Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia
Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia

Par Banque de France — Scan personnel, Domaine public, Wikipédia

Le billet Quentin de la Tour, d'une valeur de 50 francs a été créé le 15 juin 1976 par la Banque de France et émis le 4 avril 1977. La vignette a été dessinée par Bernard Taurelle, d'après une œuvre de Lucien Fontanarosa (décédé en 1975) lequel s'est inspiré d'un autoportrait de Maurice Quentin de La Tour, un pastel exposé au Musée Antoine-Lécuyer ; elle fut gravée par Henri Renaud et Jacques Combet.

Au recto : à droite le portrait de Quentin de La Tour avec en fond la façade principale du château de Versailles.

Au verso : à gauche, le même portrait du peintre avec en fond, la façade de l'hôtel-de-ville de Saint-Quentin, sa ville natale.

En filigrane apparaît la tête du peintre d'après un autre autoportrait.

Par Dwight Burdette — Travail personnel, Domaine public, Wikipédia
Par Dwight Burdette — Travail personnel, Domaine public, Wikipédia

Par Dwight Burdette — Travail personnel, Domaine public, Wikipédia

Au tour de Delacroix, pour ce billet de 100 francs, créé par la Banque de France le 24 mars 1978 et émis le 2 août 1979, si j'avais su j'en aurais demandé un pour mon anniversaire deux jours plus tard !

La vignette a été dessinée par Lucien Fontanarosa et a été gravée par Henri RenaudJacques Jubert et Jacques Combet.

Les tons dominants sont le brun et l'orange.

Au recto : centrée, l'autoportrait d'Eugène Delacroix tenant au premier plan sa palette et ses pinceaux devant un détail du tableau La Liberté guidant le peuple.

Au verso : le même autoportrait Delacroix mais cette fois le peintre, une plume d'oie à la main, est en train d'écrire son fameux journal. En fond, les arbres de la place Furstenberg sur laquelle s'ouvrait l'atelier du peintre.

Le filigrane représente la tête de Delacroix de trois-quart.

Et pour terminer, le billet de 500 francs, créé le 4 janvier 1968 et émis le 7 janvier 1969, moi je n'étais pas née mais comme il est resté en circulation jusqu'en 1997 je me souviens en avoir vu ! 

Voici ce qu'en dit Wikipédia : Le dessin est de Lucien Fontanarosa donc, la gravure a été réalisée par Robert Armanelli et Claude Durrens. De dominante jaune et marron clair, nous voyons au recto Blaise Pascal avec en fond à gauche le clocher de l'église Saint-Jacques de la Boucherie (Tour Saint Jacques pour ceux qui la connaissent à Paris), et à droite la cathédrale de Clermont-Ferrand.

Au verso, Pascal toujours avec en fond le colombier et la chapelle de l'Abbaye de Port Royal. Il faudra que je vous y emmène un jour dans cette magnifique abbaye.

Le filigrane qui n'est pas visible sur cette photo représente le masque mortuaire de Pascal.

 

Par Banque de France —Domaine public, Wikipedia
Par Banque de France —Domaine public, Wikipedia

Par Banque de France —Domaine public, Wikipedia

Terminons en musique puisque vous savez que si les parents étaient peintres, leurs trois enfants sont musiciens, Patrice Fontanarosa étant le plus célèbre, j'ignore si son frère et sa soeur jouent encore.

Je ne sais pas vous mais moi j'adore quand une recherche sur un sujet me mène à faire des découvertes inattendues ! L'art prend toutes les routes, même les plus improbables ! 

Anne

Commenter cet article
Q
Que de découvertes grâce à toi !<br /> Merci, Anne, j'aime énormément ta page du jour et ces recherches.<br /> Merci aussi à eMmA.<br /> Bisous et douce journée. Je suis de retour. :)
Répondre
P
Merci de ta lecture, dès que j'y vois plus clair dans mon emploi du temps de la semaine je te fais signe. Peut-être un créneau jeudi après-midi, je t'appelle.<br /> Belle journée<br /> Je t'embrasse
E
Je ne connaissais le nom de Fontanarosa que pour celui du violoniste Patrice, que j'associe immédiatement avec les débuts de Maxime Le Forestier, notamment accompagnant de façon singulière et incroyable cette belle chanson "Là où" : https://www.youtube.com/watch?v=IAk373wvj1s<br /> J'ignorais tout du reste qui pourtant nous est familier pour partie...<br /> Le tableau que tu nous montres est fort beau.<br /> Merci pour la découverte, Anne.
Répondre
P
A mon tour de découvrir que Patrice Fontanarosa a accompagné Maxime Le Forestier dans cette superbe chanson, je l'ignorais. Merci à toi eMmA, en matière de chanson française je découvre beaucoup grâce à toi. Je t'embrasse