Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Jeux de société

11 Mars 2015, 21:47pm

Publié par Parisianne

Une tragédie aux nouvelles dès le réveil.

Un groupe d'écriture, Octoplume ;

un thème : Jeux de société.

Un hommage à ma façon à ceux qui ont perdu la vie pour distraire celle des accros de la télé, triste réalité.

Et un clin d'oeil à Jean-Marc qui m'a aidée pour les termes afférents aux jeux de cartes.

Arènes de Lutèce

Arènes de Lutèce

Quitte ou double,

Vrombissement pesant. Euphorie. La terre aspirée par un souffle recrache sa poussière sur la foule présente. Tu es poussière…

Ils sont dix, vingt, portés par le rire, la volonté et le courage, le jeu en société. La première équipe est sur le départ. Les jeux sont faits. Trois sélectionnés pour le premier voyage. Tiercé perdant. Dernier voyage.

C’est un coup de poker. Il regarde hébété. Poker menteur. On aurait pu tirer au sort, pense-t-il. A la courte paille comme lorsque nous étions enfants et que l’un devait forcément se sacrifier.

Le sort tomba sur le plus jeune… pas seulement.

Après le grondement, le silence tombe sur l’autre équipe restée sur place, au tapis, chaque membre assommé sans bataille. Les cartes ont été distribuées, et personne n’a pu jouer son va-tout.

 

Il s’écroule, tombe à genoux, lui le sportif des extrêmes, lui le caïd des pelouses. Il s’écroule et il pleure. Les jeux sont faits, la réalité a frappé, enfermant le drame dans les écrans de télé toujours plus en quête de sensationnel. Et ils iront tous de leurs larmes, de leur couplet désespéré. Jusqu’au prochain…

Quitte ou double… un nouveau jeu sera alors distribué. De tout temps les gladiateurs entreront dans l’arène, volontairement c’est vrai, mais le public reste le même, toujours plus avide. Jeux de société.

 

Commenter cet article
É
Un joli texte pour évoquer ce drame. Florence Arthaud avait gagné une vie ou deux sur les océans, et a perdu bêtement la sienne dans cet accident d'hélicoptère. Mais les accidents sont toujours bêtes. Bisous
Répondre
M
Beaucoup d'horreur, de peine, d'absence pour amuser la foule avide, comme c'est triste !<br /> Bonne journée Anne
Répondre
J
Bonsoir Anne... La télé est une machine à faire de l'argent comme toute entreprise, films, séries, jeux sur plateau et ceux-là de l'extrême que je n'ai jamais regardé avec son lot de décès... dix familles endeuillées voilà ce qu'elle rapporte aujourd'hui, hélas !! Merci, bises de JB
Répondre