Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Dans les pensées du Penseur !

8 Avril 2013, 07:30am

Publié par Parisianne

Dans les pensées du Penseur !

Fidèle à mes habitudes et à mes centres d'intérêt, j'étais ce mercredi à la nocturne du musée Rodin pour une lecture théâtralisée par Charles Gonzales et André Wilms, dont le thème ce mois-ci était le Penseur d'Auguste Rodin.

Nous nous sommes tous demandé un jour ou l'autre à quoi pensait le Penseur, et nombreux sont ceux qui auront tenté d'apporter une réponse, d'imaginer les pensées profondes de cet homme songeur, perché sur son piédestal ! 

A sa création en 1880, Le Penseur ne faisait que 70 cm de haut et s'appelait Le Poète. Destiné à orner la partie supérieure de la Porte de l'Enfer, il représente Dante, auteur de la Divine Comédie ayant fortement inspiré le sculpteur. Penché sur les cercles de l'enfer, il médite sur son oeuvre.

Les spécialistes voient dans la position de cet homme une référence à l'Ugolin de Carpeaux mais aussi au portrait assis de Laurent de Médicis sculpté par Michel Ange.

Rodin dira lui-même à propos du Penseur :"Il ne pense pas seulement avec son cerveau, ses narines dilatées et ses lèvres serrées mais avec chaque muscle de ses bras, de son dos et de ses jambes, avec son poing crispé et ses orteils contractés".

Ou encore "Guidé par ma première inspiration, je conçus un autre penseur, un homme nu, accroupi sur un roc ou ses pieds se crispent. Les poings aux dents il songe. La pensée féconde s'élabore dans son cerveau. Ce n'est point un rêveur. C'est un créateur."

Avec ce Penseur, Rodin rompt avec la tradition qui représente la pensée sous forme d'allégorie, l'artiste devient donc un "homme pensant".

Ci-dessous, un extrait d'une étude de la Porte de l'Enfer par Rainer Maria Rilke (secrétaire de Rodin en 1905 à qui l'on doit un essai Sur Rodin). 

 

"... au centre de cet espace clos se tient immobile le Penseur, l’homme qui voit toute la grandeur et tout le tragique de ce spectacle. Tandis qu’il pense à cela, il est assis, absorbé et muet, lourd d’images et de cogitations. Toute sa force, qui est celle d’un homme en action, pense. Tout son corps est devenu crâne et le sang de ses veines cerveau. S’aspirant en lui-même, pensant de tout son être, il est le point culminant de cette porte, bien qu’au-dessus de lui, trois hommes soient debout. L’élévation les façonne et les découpe aux lointains ; ils ont ensemble courbé la tête ; leurs trois bras convergents sont tendus en avant. Ils désignent vers le bas, le même point, dans le même abîme qui les attire pesamment." Rainer Maria Rilke

 

La notoriété de Rodin passe les frontières et touche certains artistes notamment Munch à qui l'on doit une toile Le Penseur de Rodin dans le jardin du Docteur Linde à Lübeck (1907). Le Docteur Linde, admirateur de l'oeuvre de Rodin a commandé un Penseur pour sa propriété familiale. "Ce Penseur, situé dans la solitude, abrité par des arbres centenaires, sera d'un admirable effet. Vous l'aviez projeté sur votre Porte de l'Enfer comme principe qui s'élève sur les passions humaines. Aussi il pourra être pensé comme ce que l'artiste oppose à l'univers... l'home sapiens en contraste avec la nature et la vie végétative". Linde 1902

 

Nous ne pénétrerons jamais les pensées du Penseur, c'est certainement mieux ainsi.

Un exemplaire est exposé à l'entrée du jardin de l'hôtel Biron à Paris, un autre se penche sur la tombe de Rodin à Meudon. L'oeuvre s'incline devant son créateur en réponse à l'idée de Rodin pour la Porte de l'Enfer qui fait se pencher l'homme sur son oeuvre ! 

 

 

 

 

Dans les pensées du Penseur !
Commenter cet article
M
mais que devait-il &quot;combattre&quot; comme pensées pour laisser paraître toute sa puissance <br /> douce journée<br /> bise
Répondre
M
Beaucoup de réflexions intéressantes, pertinentes, sur les pensées du Penseur, sortant des mains et du cerveau de l'artiste, je gage qu'il rejoint les réflexions que se faisait Rodin sur le monde que le maître percevait !
Répondre
P
Bonsoir Parisianne,<br /> Si vous saviez comme je m'amuse à vous lire ! Ou plutôt, comme je prends du plaisir.<br /> N'ayant jamais été initié à la culture, je ne cherchais pas à m'y intéresser.<br /> Mais je trouve que votre manière de la présenter , la fois simple et détaillée, donne envie d'en connaître encore davantage. Je découvre toute ces belles oeuvres et je puis vous assurer que je me régale. C'est étonnant de se dire que bien avancé dans la vie, on est passé à côté de tout cela.<br /> J'ai retrouvé l'abbaye de Chaalis mais pas les fresques de Primatice.<br /> Bonne soirée et merci
Répondre
P
Bonjour Pascal, <br /> Merci de votre assiduité, je suis vraiment ravie de vous faire partager mes découvertes, il y a tant de choses à découvrir, tant de choses à apprendre, et les blogs permettent une approche souvent intéressante, je suis comme vous, je découvre ici ou là des univers qui ne me sont pas familiers.<br /> Je vous mets ci-dessous le lien vers les fresques de Primatice, elles sont d'une grande beauté et ont été très bien restaurées, une petite curiosité à découvrir aux portes de l'Oise.<br /> Bonne journée<br /> Amicalement<br /> Anne<br /> http://parisiannemusarde.overblog.com/de-la-couleur-sur-le-blanc
É
Bonsoir Anne. Ces explications sur le penseur de Rodin sont très intéressantes. J'ai en modèle réduit le Penseur et le Baiser. Bisous
Répondre
V
ma fille a visité ce musée, moi, pas encore, mais j'aimerais bien! gros bisous Anne. cathy
Répondre