Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Confinement londonien en échappée nocturne

27 Avril 2020, 19:00pm

Publié par Parisianne

Confinement londonien en échappée nocturne

Cette période étrange et difficile pour beaucoup est aussi propice aux découvertes, aux retrouvailles parfois, par le biais de ces nombreux outils dont nous disposons, mais également à des rencontres. Oh bien sûr, pas question de se réunir autour d'un verre, mais entrouvrir une porte pour faire un peu connaissance, délicatement, entre deux silences.

Je remercie très chaleureusement Léonard Schreiber qui a répondu à ma taquinerie par une participation à nos évadées en nous invitant dans sa promenade nocturne dans sa ville désertée de Londres, cette Ghost Town dont parle Léonard, pleine de mystère et d'angoisse à la fois.

 

 

Confinement londonien en échappée nocturneConfinement londonien en échappée nocturne
Confinement londonien en échappée nocturne
Confinement londonien en échappée nocturneConfinement londonien en échappée nocturne

Nous nous connaissons à peine et pourtant, j'apprécie autant les merveilleux talents de violoniste de ce jeune artiste que sa spontanéité.

Merci Léonard, merci de l'amitié que vous me faites.

Il est impossible de ne pas se laisser toucher par la musique, ici Léonard Schreiber au violon, Dimitri Illarionov à la guitare pour quelques minutes de bonheur et d'émotion avec cette Liebesleid de Fritz Kreisler.

Laissez-vous emporter.

Mes plus sincères pensées accompagnent tous les musiciens et artistes privés aujourd'hui de leur public. Nous sommes tellement impatients de vous retrouver.

Commenter cet article
Q
Tellement d'accord avec toi !<br /> J'espère qu'ils retrouveront tous leur public bientôt.<br /> Passe une douce journée. merci pour cette page.
Répondre
E
Merci pour ce très bel intermède ! Un régal.
Répondre
P
Que serions-nous privés de beauté et d'art ? Je n'imagine pas Paris sans les musées, les théâtres, les concerts. Merci de ta fidélité.