Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Bonheurs des fleurs

10 Mars 2021, 11:00am

Publié par Parisianne

Bonheurs des fleurs

Plaisir des mots et des yeux au frais soleil printanier qui éclaire mon petit coin de Picardie.

Je reste en quête de surprises apportées par ces compositions japonaises.

Un livre déniché sur le net pour poursuivre dans la découverte d’un art qui me séduit et auquel je m’adonne en toute liberté au gré des fleurs croisées.

Les dernières sont présents du jardin qui malgré un froid persistant offre chaque jour de nouveaux bonheurs.

Dans cet ouvrage de Martine Clément sur l’ikebana, suivi d'un second sur le paysage ikebana, qui commencent à être un peu anciens, Philippe Sollers a écrit l'introduction dont je vous livre ce bel extrait :

Qu’il s’agisse de mots, de signes de ponctuation, de fragments de phrases, de fleurs, de mousses ou de branches ; ou encore de notes de musique, de plans colorés ou de coups de pinceau, la déclaration d’un ensemble paraît lui venir du dedans, parcourir le tout en équilibre instable et revenir au détail pour le faire vibrer. Lui. Lui seul.
Aucune différence, donc, entre l’art floral, celui de la poésie ou de la peinture. C’est la même chose de réussir un bouquet ou un nô. Échelles d’espaces. Rythme des volumes. Jaillissement du temps.

Philippe Sollers

Bonheurs des fleurs

Printemps tout frisquet :
Les jonquilles grelottent
Dans l’herbe mouillée.

Myo Ren

Commenter cet article
M
Bonjour Anne,

L'ikebana. En cours socio-culturel, je me souviens avoir eu une séance sur l'ikebana. Le prof avait amené un gros paquet de fleurs sauvages, de branches d'arbustes.. Cela avait été très intéressant. Il nous avait dit que l'on pouvait définir le caractère de quelqu’un en analysant son bouquet.
J'aime bien la citation sur Philippe Sollers
Merci Anne
Bises
Répondre
P
Bonjour Martine,
C'est un exercice que j'aime vraiment beaucoup et en ce moment avec les fleurs de printemps et les arbres qui commencent à fleurir j'ai de quoi faire et je ne m'en prive pas ! De là à définir mon caractère, hummm, j'espère que non ;-)
Bon week-end
Bises
E
L'ikebana te va si bien, Anne.
Merci pour cette belle page poétique et délicate.
Répondre