Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

James Holin, Pleine balle

22 Février 2021, 09:35am

Publié par Parisianne

- La nuit le gibier sort. C’est notre univers. Nous devons y évoluer, la connaître, nous y fondre. Elle nous dissimule, elle nous protège, elle nous autorise. Eux, les donneurs d’ordre, les inspecteurs des travaux finis, les juges, les chefs dorment. Nous, nous traversons la nuit, nous la peuplons.

James Holin, Pleine balle

Vous connaissez James Holin, je vous ai déjà présenté plusieurs de ses polars que vous trouverez sans peine sur ces pages.

Cette fois, James nous entraîne dans un roman percutant.

Camerone avait un éclat étrange dans le regard. Le volume de sa voix augmentait.
- Vous allez faire votre métier ce soir. Vous allez chasser. Vous allez arrêter de perdre votre temps avec des dossiers qui ne sont pas de votre niveau, des nanars refilés par des magistrats. Vous allez redevenir ce que vous êtes vraiment, de vrais flics. Vous allez me montrer que vous n’êtes pas des petits bourgeois, des procéduriers, mais des loups de guerre, des enquêteurs qui en veulent, qui ont faim.

Le temps d'une nuit, l'auteur nous emmène à vive allure dans une chasse à l'homme ébouriffante.

A un rythme haletant, très bien rendu par une écriture vive et efficace, nous suivons Camerone - flic aguerri, héros énigmatique et magnétique, border line juste ce qu'il faut- dans sa traque du Blond, le Prince des casseurs.

L'apparition inattendue du truand dans la forêt de Hez, par une nuit glaciale, électrise le chef de l'antenne PJ de Creil qui n'aura de cesse de venir enfin à bout de ce Manouche insaisissable envers lequel il nourrit une haine ancienne, incompréhensible pour ses équipes, sauf à voir en lui le responsable de cette main de résine qui caractérise le commissaire.

Sortant des sentiers battus, Camerone se lance avec quatre de ses collaborateurs et nous fonçons avec eux dans les profondeurs d'une nuit sanglante.

Les détonations masquaient son ordre. Des balles continuèrent à s'abattre comme une grêle drue, constante, sur le véhicule pendant quelques secondes.

Un roman dense et efficace, au rythme qui va en s'accélérant jusqu'à l'impact final : Pleine balle, James Holin, Editions du Caïman.

Prenez ce qu'il faut de café et n'hésitez pas à pénétrer dans la nuit.

Commenter cet article

Martine 28/02/2021 06:35

Bonjour Anne,
Il me semble que j'ai déjà lu cet auteur.
Tes extraits me donnent envie de plonger dans cette nuit de traque haletante. je le note. je le note.
Bisous
;)

Parisianne 28/02/2021 19:32

Si tu aimes les livres noirs, n'hésite pas ! Grosses bises