Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

19 Septembre 2020, 05:00am

Publié par Parisianne

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

et la demeure que j’avais rebâtie dans les ténèbres était allée rejoindre les demeures entrevues dans le tourbillon du réveil, mise en fuite par ce pâle signe qu’avait tracé au-dessus des rideaux le doigt levé du jour.

Commenter cet article

isabelle 19/09/2020 18:47

"Le monde est vaste et il y a place pour toutes sortes de fins et un nombre infini de commencements" R. Mc Liam Wilson (Eureka street). Certains diront:"Longtemps je me suis couché de bonne heure" quand d'autres vont s'émouvoir des lumières qui vont de l'aube à l'aurore. Entre ces deux moments il y aura la vie et la mort, l'amour et la haine, la joie et la douleur qui plongerons chacun de nous dans les vagues ondes dichotomiques de nos existences. Heureusement il reste pour franchir ces seuils la poésie, l'amour des mots et du beau dont détenez certaines clefs. Merci Anne.

Quichottine 19/09/2020 07:28

La photo est sublime... J'aime beaucoup la citation, merci, Anne.
Passe une douce journée.

Parisianne 19/09/2020 14:18

Chère Quichottine, c'est toujours un bonheur de te retrouver malgré mes absences souvent longues et silencieuse. J'espère que tu vas bien, et tous les tiens. J'ai lu tes déménagements, voyages immobiles, qui me permettront de passer un jour pour le bonheur de ta voix apaisante à défaut d'être toujours apaisée. Je t'embrasse fort.