Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

10 Mars 2020, 12:36pm

Publié par Parisianne

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

Nous y voilà enfin devant cette belle église Notre-Dame du Travail. Je vous ai fait un peu patienter !

Pour cette promenade, j'emprunte encore quelques citations à Jean-Marie Palach et à ses Soeurs brisées, je suis certaine qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. 

Et mes livres pour vous présenter cet édifice que personnellement j'aime beaucoup :

 Comprendre l'Architecture de Paris, Décoder la Ville Lumière, Chris Rogers, aux éditions Larousse.

Montparnasse 1900-1930 - Art Nouveau - Art Déco - AAM Editions

[...] l'église Notre-Dame du travail, rue Vercingétorix, le long de la coulée verte qui naît à Montparnasse et s'étend vers la banlieue sud, en couvrant les voies du TGV Atlantique.

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

L'église est située 59, rue Vercingétorix. Elle a été construite entre 1897 et 1902 par l'architecte Jules-Godefroy Astruc (1862-1955). Je ne peux pas vous dire grand chose de plus que ce que vous trouverez sur Wikipédia à son sujet, à savoir qu'il a été élève de Victor Laloux (architecte de la gare d'Orsay) à l'Ecole de Beaux Arts de Paris, et qu'en plus de Notre-Dame du Travail il a dessiné les plans de la Cathédrale Notre-Dame du Liban, rue d'Ulm.

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

La deuxième moitié du XIXe siècle voit l'émergence du fer, la Tour Eiffel en est bien sûr l'exemple le plus connu, mais n'oublions pas la Grande Halle de la Villette, la Bibliothèque Richelieu, puis plus tard, les Petit et Grand Palais ou le Pont Alexandre III, et bien d'autres. On associe souvent à ces constructions de belles verrières.

Notre-Dame du Travail s'inscrit dans cette époque "fer et verre".

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

Drôle de nom pour une église. Elle avait été dédiée à la classe ouvrière, bien représentée à la fin du XIXe siècle dans les immeubles modestes du quartier Plaisance.

Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV
Notre-Dame du Travail, Paris XIV

Chris Rogers dans Comprendre l'Architecture de Paris nous dit à son propos :

" On peut considérer Notre-Dame-du-Travail comme un hommage aux humbles ouvriers de Paris, spécialisés dans le travail des métaux et l'artisanat, mais aussi comme l'annonce du mouvement moderniste, dont les préceptes reposent sur l'authenticité de la structure et la profusion de décoration appliquée."

 

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

l'architecte, Jules Astruc, a érigé un bâtiment élégant, simple, lumineux. Les arceaux métalliques et les colonnes de fer, récupérés des pavillons construits sur le Champs de Mars pour les expositions universelles, constituent une ossature légère à l’œil. La clarté inonde la grande nef. Dans les chapelles latérales, de grandes peintures murales de style "Art nouveau" atténuent l'austérité du métal nu.

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

Les éléments métalliques sont des remplois du palais de l'Industrie, construit pour l'Exposition Universelle de 1855 et démoli comme toutes (ou presque toutes) les constructions éphémères des diverses expositions. 

Le XIVe arrondissement est un quartier ouvrier, l'idée est de construire pour eux une église à "l'esthétique usinière pour qu'ils se sentent dans un milieu familier".

Vous aurez bien sûr noté le contraste entre la façade en pierre d'inspiration romane avec peu d'ouvertures et l'intérieur élancé dont la structure s'apparente davantage à une gare qu'à une église.

Joseph Lefèvre 1898

Joseph Lefèvre 1898

Regardez - malgré une photo assez moyenne - le socle de la statue de Notre-Dame-du-Travail, vous voyez là aussi la référence au monde ouvrier, enclume; mouvement d'horlogerie mais aussi une locomotive à vapeur et une brouette, malheureusement pas visibles sur ma photo  !

Notre-Dame du Travail, Paris XIV

Si je vous avais montré cette image seule, auriez-vous imaginé qu'il s'agisse d'un décor d'église ?

Les décorations murales sont composées de motifs floraux tout à fait dans le style Art Nouveau, avec  l'élévation et la légèreté visuelle des fermes métalliques, cela rompt avec l'apparence plus austère de nombreuses églises vous ne trouvez pas ?

La Main créatrice, Michel Serraz, XXe siècleLa Main créatrice, Michel Serraz, XXe siècleLa Main créatrice, Michel Serraz, XXe siècle

La Main créatrice, Michel Serraz, XXe siècle

Jean-Jacques Bris, Colombe de la Paix et Christ en gloire, XXe siècle
Jean-Jacques Bris, Colombe de la Paix et Christ en gloire, XXe siècle

Jean-Jacques Bris, Colombe de la Paix et Christ en gloire, XXe siècle

Notre-Dame du Travail, Paris XIVNotre-Dame du Travail, Paris XIV

Et pour finir, voici l'orgue, construit par Théodore Haerpfer, mis en service en décembre 1990. Il paraît que l'acoustique est exceptionnelle, j'irai vérifier à l'occasion, je vous tiendrai informés !  

Je vous invite à vous rendre sur le site Patrimoine Histoire en suivant le lien, vous y verrez d'autres très belles photos, plus détaillées que les miennes.

Commenter cet article
Q
C'est vrai que les décors surprennent un peu... mais que l'église est jolie !!!
Répondre
V
quelle découverte incroyable, merci!! je ne pensais pas qu'il existait une telle église, cette structure métallique, c'est vraiment original. gros bisous Anne. cathy
Répondre
P
C'est vrai que c'est surprenant, j'aime beaucoup la légèreté de ces structures métalliques. J'en ai d'autres à découvrir ! Bonne journée Cathy, je t'espère loin de la psychose ambiante et surtout en bonne forme.
Bises