Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les musardises de Parisianne

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres 3

4 Août 2014, 17:36pm

Publié par Parisianne

Un très beau sujet pour cet Exercice inédit d'écriture créative. Il m'a fallu un peu de temps avant de participer mais j'avais très envie de le faire tant la poésie du sujet m'a charmée. Merci à Pascal Perrat du blog Entre2lettres pour son imagination qui pousse à la créativité.

Je ne sais pas comment font les autres participants que, pour la plupart, je ne connais pas, mais en ce qui me concerne, je fais ces exercices rapidement.

Même si parfois je lis le sujet et que je n'écris que longtemps après faute de temps, lorsque je m'y mets, je veille à ce que ce soit court et d'une écriture rapide. Cela n'exclut pas un travail sur le texte bien entendu, je ne livre pas un brouillon baclé mais je me donne cette obligation de concision comme contrainte supplémentaire parce que faire passer une émotion, quelle qu'elle soit, dans un texte court est un exercice qui m'intéresse par sa difficulté.

Bien sûr vous pourrez me dire que rien ne passe... dans ce cas, cent une fois sur le métier je remettrais mon ouvrage ! 

 

"Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d'eau
puis il était devenu dresseur de ruisseaux.
La vie suivait son cours, un jour, cependant..."

Imaginez une suite

 

Petit jeu avec les mots, Entre2lettres  3

  Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d’eau puis il était devenu dresseur de ruisseaux.

 

La vie suivait son cours, un jour, cependant, un orage vint frapper à sa porte, déversant son flot bruyant et martelant les vitres sur un rythme endiablé. Une symphonie fantastique s’offrait à lui.

 

La montagne entière jouait le spectacle de sa vie, roulements de tambour et percussions en écho, il menait les éléments à la baguette.

 

Pas de pianissimo, le grand ensemble exaltait sa toute puissance, il exultait de joie, fendant l’air pour déchirer les masses sombres des nuages : flash sur la vie d’un poète de la nature, foudroyé dans un ruisseau par un tonnerre d’applaudissements de gouttes d’eau encore sauvages !

Il avait commencé par apprivoiser les gouttes d’eau puis il était devenu dresseur de ruisseaux.

La vie suivait son cours, un jour, cependant, un orage vint frapper à sa porte, déversant son flot bruyant et martelant les vitres sur un rythme endiablé. Une symphonie fantastique s’offrait à lui.

La montagne entière jouait le spectacle de sa vie, roulements de tambour et percussions en écho, il menait les éléments à la baguette.

Pas de pianissimo, le grand ensemble exaltait sa toute puissance, il exultait de joie, fendant l’air pour déchirer les masses sombres des nuages : flash sur la vie d’un poète de la nature, foudroyé dans un ruisseau par un tonnerre d’applaudissements de gouttes d’eau encore sauvages !

Commenter cet article
É
C'est très original. Bravo Anne et bisous
Répondre
L
Bonjour Anne Parisianne. Merci beaucoup pour tes mots qui coulent de source parce que leur flot a été si bien pensé et dirigé que le travail préparatoire ne se voit pas. Bises.
Répondre
P
Bonsoir Parisianne,
J'aime beaucoup votre texte, il a un sens profond et vous avez su prendre la suite de l'intro avec brio.
On sens que vous l'avez sérieusement travaillé, peut être trop mais ce que je dis est subjectif.
En tout cas, c'est un beau message que vous faites passer là.
Bonne nuit, à bientôt
Répondre
P
Bonjour Pascal,
Ah, vaste sujet que ce travail, où se trouve la frontière entre travail et trop de travail ? c'est une interrogation qui revient souvent !
Bonne journée
Amicalement
Anne
L
génial ce texte et aussi le cliché
Répondre
P
Merci, merci !
Cliché signe de la désolation du ciel sur cet été pourri !
Bonne journée
Anne
M
Pour ma part j'aime ton texte bien travaillé me semble-t-il et tu as raison de remettre le métier sur la planche, et d'être à la fois concise tout en faisant passer les émotions, Anne .
Bises et bonne journée
Répondre
P
Bonjour Marine,
Merci de ta lecture.
Ce n'est pas toujours simple de travailler sans excès !
Bises et bonne journée
Anne